Centre de loisirs émancipateur à Melle

Les directeurs de centres de loisirs de notre réseau se forment, depuis février 2018, à l’organisation de centres de loisirs qui favorisent l’autonomie et l’émancipation des enfants. Sur le papier, cela semble facile. Dans les faits, cela implique un changement de posture de la part des directeurs de centres de loisirs et des animateurs.
Voilà comment ils ont procédé à Melle pour organiser l’île aux enfants.

Pendant l’été, les enfants sont accueillis dans les locaux du centre de loisirs. En juillet, 70 enfants ont été accueillis.

Des pôles ouverts

Cette année, le centre de loisirs a été baptisé l’Ile des enfants. Sur cette ile, plusieurs espaces thématiques.

- une salle repère pour les 3/5 ans
- un coin calme
- un coin loisirs créatifs
- un coin bricolage
- une salle de spectacle
- un espace extérieur

Les enfants peuvent circuler librement dans les salles et choisir leurs activités.Le matériel et les jeux sont en libre accès. Un système de pictogramme indique à l’enfant s’il y est autorisé ou s’il doit demander l’aide/l’autorisation d’un adulte.
Les animateurs sont positionnés sur des espaces différents chaque semaine.
Pour chaque salle, un référent est chargé de veiller au maintient de la propreté/rangement en fin de journée. Tout cela est formalisé sur un tableau dans le bureau du directeur.

Des temps de rassemblement sont organisé dans chaque espace. Les enfants sont rassemblés en petits groupes pour discuter des activités collectives. Que choisit-on ? Comment l’organise t-on ?

Pas de tranche d’âges

Les enfants quel que soit leur âge, ont accès à tous les espaces.
Une salle est cependant aménagée plus particulièrement pour les 3/5 ans : la jungle des ouistitis. Ils savent qu’ils peuvent y retrouver leur animateur référent. Elle est située près de la salle de sieste.
Les 4/5 ans peuvent être accompagnés lorsqu’ils souhaitent aller sur un pôle pour faire une activité.

Pas de planning d’activité

En début de vacances, les enfants sont moins proposants. Les animateurs, s’ils le souhaitent, peuvent alors "lancer" une activité. Ils choisissent la façon dont ils veulent le faire : en commençant à bricoler seul par exemple, en étant vus des enfants ou plus simplement, en la proposant à haute voix.
Les animateurs peuvent également effectuer des recherches sur leur téléphone portable.
Des sorties sont proposées par l’équipe (piscines, visites). On incite fortement les enfants à y participer.
Chaque soir, c’est un animateur différent qui est chargé de l’accueil des parents.

Une préparation de l’été différente

L’objectif, pour les 2 directeurs de centres de loisirs, était de travailler sur la façon dont les animateurs pouvaient agrémenter les jeux et propositions faites par les enfants. Il s’agissait de donner des clés aux animateurs pour qu’ils soient en mesure d’amplifier les propositions faites par les enfants (ex : je me maquille en clown, mon animateur me propose de créer des chaussures de clown en carton) ou de la rendre collective (je créée des sketchs avec les copains).
Ils ont utilisé des jeux favorisant la participation de tous.

Une organisation du travail différente

Le centre socioculturel a fait le choix d’embaucher 2 animateurs supplémentaires. Cela permet d’alléger le temps de travail quotidien. Les animateurs qui commencent de bonne heure finissent plus tôt. Ils bénéficient d’une pause repas d’une heure le midi.
Les réunions du soir sont organisées 3 fois par semaine.

Information complémentaire :
Le centre de loisirs de Melle a accueilli 80 enfants en juillet.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.