Shooting photo à Cerizay

A l’assemblée générale du centre socioculturel du Cerizéen, nous sommes tombés sur un livre de photos pas ordinaires.

Plusieurs femmes (des amies), prennent la pose devant l’objectif. Cela ressemble à un "avant / après". Certaines ont les cheveux longs sur la page de gauche. Sur la page de droite, elles ont les cheveux courts.

Les regards et les sourires sont complices. Nous avons eu envie d’en savoir un peu plus.

Fanny Pacreau nous a tout expliqué. Elle est responsable de l’épicerie solidaire et a coordonné le projet Bien-être.

"Parmi les bénéficiaires de l’épicerie, certaines personnes avaient du mal à retrouver un emploi ou à aller vers les autres. Nous nous sommes rendu compte, avec les partenaires, que la confiance et l’image de soi pouvaient être des freins. Nous avons donc proposé à 10 femmes d’aborder, ensemble, cette question. D’abord en groupes, puis, en entretiens individuels."

Fanny travaille alors avec une socio-esthéticienne. Gaëlle Bia reçoit individuellement chaque personne pendant 2h30. Elle conseille sur les couleurs, la tenue, le maquillage, la coiffure. "La plupart de ces femmes élèvent seules leurs enfants. Elles avaient besoin de ré-apprendre de petites recettes simples et rapides pour prendre soin d’elles."

L’étape de relooking se déroule à la boutique du Secours Catholique. "Un bon moyen de leur faire connaître le lieu, explique Fanny"

Rapidement, l’idée d’une séance photo germe dans les esprits du groupe. "Les femmes sont venues en ayant suivi les conseils de l’esthéticienne. C’était satisfaisant de constater que l’on avait répondu à une vraie problématique."

"Quand j’ai vu les photos, j’ai eu envie de garder une trace de cet atelier. Chaque participante a le sien."

Bon. Mais alors, ça fonctionne ?

Deux personnes ont trouvé du travail. Fanny Pacreau note également que ce projet collectif a permis de ré-enclencher le lien avec les autres. "Il s’est passé beaucoup de choses dans le groupe et à l’extérieur. Les personnes ont trouvé la force d’aller les unes vers les autres et sont restées amies. Le centre socioculturel leur a donné un coup de pouce. En fait, nous avons juste réveillé leurs potentialités."

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.