Transmetteuse

Vous l’avez sûrement remarqué (qui a dit non ?), depuis plusieurs semaines, nous vous parlons des présidentes des centres socioculturels des Deux-Sèvres. Aujourd’hui c’est Aimée Rangeard, la Présidente de Souché(Niort) que nous allons vous présenter.

Aimée a toujours pleinement vécu un engagement personnel qu’elle considère « naturel » : familial, amical, professionnel, associatif, citoyen,…humain quoi !

Vous la connaissez déjà un peu au sein du Bureau et du CA de la Fédération et un peu plus pour l’avoir écoutée nous raconter l’année 2014 lors de la récente assemblée générale. Au-delà de ses talents d’oratrice, Aimée est multiple, comme son art : c’est aussi une artiste locale connue et reconnue.

Aimée -après en avoir été administratrice, puis vice-présidente - est donc présidente du CSC de Souché depuis 2012. Elle était en parallèle membre du Conseil de Quartier et animatrice de la commission culture. Elle a ainsi été amenée - comme bien des années auparavant dans un autre contexte - à fréquenter à nouveau le CSC et ses acteurs. « Ce qui m’y a plu tout de suite, c’est l’idée même de projet collectif ; c’est le fait de pouvoir faire avec d’autres bénévoles et une équipe salariée, de « pouvoir agir » dans cette mixité avec les personnes qui vivent dans le même quartier que moi. J’aime les liens sociaux et partager, ça me permet de me sentir vivante et, peut-être, humblement utile ».

Aimée a toujours ainsi exercé des fonctions transversales, en réseau, dans ses métiers du service public. Entre autres, elle a été formatrice nationale « Dans ce métier, j’avais un rôle de passeuse de savoirs, mais surtout d’accompagnatrice pouvant aider les gens à trouver leur propre solution ; je ne la trouvais pas à leur place ce qui aurait été stérile, j’étais une révélatrice, une sorte d’accoucheuse ».

Elle continue à transmettre au sein de diverses associations et pour différents publics, en animant des ateliers « d’art vivant ». Elle part du principe, qu’ici et maintenant, le beau est partout et que nous sommes tous créatifs, pour le meilleur de la vie de chacun et de ce qu’elle appelle, en toute laïcité, « l’âme du monde ».

Faisons maintenant quelque peu connaissance avec Amata – celle qui aime – qui nous a ouvert les portes de son aRtelier.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.